DE | EN | FR

Interventions assistées par robot rarement appropriées

Dans son dernier rapport, le Swiss Medical Board (SMB) compare les procédures chirurgicales traditionnelles avec celles assistées par robot pour la prostatectomie et l'hystérectomie. À cet égard, il n'existe aucune preuve convaincante justifiant la préférence pour une intervention assistée par robot. Cela s'applique à l'hystérectomie en général et à la prostatectomie radicale, notamment pour les hôpitaux à petite patientèle.

Les cancers de la prostate et de l'utérus sont des pathologies répandues et la cause fréquente de décès liés au cancer en Suisse. La chirurgie à ciel ouvert ou une intervention laparoscopique avec ou sans l'assistance d'un système robotique peuvent être utilisées pour les deux pathologies. En juillet 2018, 33 systèmes robotiques au total étaient utilisés dans les hôpitaux suisses. Tous étaient des robots DaVinci® dont le prix d'achat s'élève à environ 1,8 million CHF par système. Le dernier rapport du SMB compare maintenant l'efficacité, la sécurité et le rapport coût-efficacité de l'intervention assistée par robot avec l'intervention chirurgicale classique.

La prostatectomie assistée par robot ne se différencie que peu au niveau des effets souhaités (p. ex. voies urinaires et fonction sexuelle) de l'intervention à ciel ouvert, et les avantages sont modérés au niveau de la douleur post-opératoire, par exemple. En outre, les coûts de la chirurgie assistée par robot sont plus élevés d'environ 4 000 CHF par cas. Le rapport considère les dépenses supplémentaires comme modérées. Elles seraient encore plus faibles si l'intervention assistée par robot restait limitée à un nombre plus bas de centres à plus grande patientèle. C'est pourquoi le SMB arrive à la conclusion que dans les hôpitaux à petit patientèle en particulier, il conviendrait de renoncer à la prostatectomie assistée par robot pour des raisons économiques, mais aussi en raison de l'absence d'avantages importants pour les patients.

Les différences au niveau des effets désirés entre l'hystérectomie assistée par robot et l’intervention laparoscopique traditionnelle étaient également négligeables, et les effets indésirables sont similaires pour les deux interventions chirurgicales. Sur la base des études existantes, aucune des deux interventions n'a fait preuve de supériorité. Les coûts liés à l'utilisation d'un robot pour des pathologies bénignes de l’utérus dépassaient ceux associés à l'intervention traditionnelle d'environ 5 500 CHF. Pour les pathologies malignes, comme le cancer du col de l’utérus ou de l’ovaire, les coûts étaient supérieurs d’environ 4 300 CHF. De l'avis du SMB, le rapport coût-efficacité d'une hystérectomie est incontestablement en faveur de l'intervention traditionnelle, d'autant plus qu'il n'existe aucune donnée fiable relative à un avantage médical important pour l'intervention assistée par robot.

Le SMB exige que les patients soient correctement informés sur les options thérapeutiques possibles, en particulier également sur l'absence d'un avantage médical dans le cas de la prostatectomie et de l'hystérectomie assistées par robot.

Résumé du rapport d'appréciation